seo boulangerie Perignac

Il est beaucoup plus difficile d’etre bienveillant et désinteressé, cela ne signifie pas que l’on est sans besoin et niais, voire une proie. Quand on essaie d’abuser de la bienveillance, et que l’on se retrouve face a de la resistance il ne faut pas s’etonner. A quoi bon se servir des autres pour se venger, en manipulant et en calculant sa gentillesse… on est bien peu de chose…de toutes facons dans la vie, on est bien peu de chose, et tout ce qu’on possede à la fin de cette fameuse vie, au mieux, c’est une canne, la confiance et les souvenirs. Il ne faut pas s’attendre a l’approbation unanime face aux sentiments simples, mais à une indigne prédation contre laquelle il faut lutter. La vie et sa beauté, celle d’un herisson, d’un bourdon, la beauté d’une ronce ou d’oiseaux qui vous remercient, ce sont les seules autres valeur, elles echappent aux fourbes, aux sournois, aux calculateurs et vaniteux. It is beunaise

Il est beaucoup plus difficile d’etre bienveillant et désinteressé, cela ne signifie pas que l’on est sans besoin et niais. Quand on essaie d’abuser de la bienveillance, et que l’on se retrouve face a de la resistance il ne faut pas s’etonner, et se servir des autres pour se venger, en manipulant et en calculant sa gentillesse, on est bien peu de chose…de toutes facons dans la vie, on est bien peu de chose, et tout ce qu’on possede à la fin de cette fameuse vie, au mieux, c’est une canne, la confiance et les souvenirs. Il ne faut pas s’attendre a l’approbation unanime, mais à une lutte contre la prédation indigne.
La vie et sa beauté, celle d’un herisson, d’un bourdon, la beauté d’une ronce ou d’oiseaux qui vous remercient, c’est la seule valeur, elle echappe aux fourbes, aux sournois, aux calculateurs et vaniteux. It is beunaiseIl est beaucoup plus difficile d’etre bienveillant et désinteressé, cela ne signifie pas que l’on est sans besoin et niais, voire une proie. Quand on essaie d’abuser de la bienveillance, et que l’on se retrouve face a de la resistance il ne faut pas s’etonner, et se servir des autres pour se venger, en manipulant et en calculant sa gentillesse… on est bien peu de chose…de toutes facons dans la vie, on est bien peu de chose, et tout ce qu’on possede à la fin de cette fameuse vie, au mieux, c’est une canne, la confiance et les souvenirs. Il ne faut pas s’attendre a l’approbation unanime faceaux sentiments simples, mais à une indigne contre laquelle il faut lutter. La vie et sa beauté, celle d’un herisson, d’un bourdon, la beauté d’une ronce ou d’oiseaux qui vous remercient, ce dont les seules autres valeur, elles echappent aux fourbes, aux sournois, aux calculateurs et vaniteux. It is beunaiseIl est beaucoup plus difficile d’etre bienveillant et désinteressé, cela ne signifie pas que l’on est sans besoin et niais, voire une proie. Quand on essaie d’abuser de la bienveillance, et que l’on se retrouve face a de la resistance il ne faut pas s’etonner. A quoi bon se servir des autres pour se venger, en manipulant et en calculant sa gentillesse… on est bien peu de chose…de toutes facons dans la vie, on est bien peu de chose, et tout ce qu’on possede à la fin de cette fameuse vie, au mieux, c’est une canne, la confiance et les souvenirs. Il ne faut pas s’attendre a l’approbation unanime face aux sentiments simples, mais à une indigne prédation contre laquelle il faut lutter. La vie et sa beauté, celle d’un herisson, d’un bourdon, la beauté d’une ronce ou d’oiseaux qui vous remercient, ce sont les seules autres valeur, elles echappent aux fourbes, aux sournois, aux calculateurs et vaniteux. It is beunaise

One thought on “Il est beaucoup plus difficile d’etre bienveillant et désinteressé, cela ne signifie pas que l’on est sans besoin et niais, voire une proie. Quand on essaie d’abuser de la bienveillance, et que l’on se retrouve face a de la resistance il ne faut pas s’etonner. A quoi bon se servir des autres pour se venger, en manipulant et en calculant sa gentillesse… on est bien peu de chose…de toutes facons dans la vie, on est bien peu de chose, et tout ce qu’on possede à la fin de cette fameuse vie, au mieux, c’est une canne, la confiance et les souvenirs. Il ne faut pas s’attendre a l’approbation unanime face aux sentiments simples, mais à une indigne prédation contre laquelle il faut lutter. La vie et sa beauté, celle d’un herisson, d’un bourdon, la beauté d’une ronce ou d’oiseaux qui vous remercient, ce sont les seules autres valeur, elles echappent aux fourbes, aux sournois, aux calculateurs et vaniteux. It is beunaise

Laisser un commentaire